Consignes de lecture pour les Terminales L de 2017-18

Vos épreuves sont passées : vous allez pouvoir lire le programme de Littérature de terminale !

En effet, cette épreuve de rapidité (2 heures), coefficient 4 au bac, qui porte sur 2 objets d’étude comprenant chacun 2 œuvres se réussit grâce à :

  • Une excellente connaissance personnelle des œuvres qui vont devenir vos livres de chevet, dont vous deviendrez des spécialistes. Plusieurs lectures seront nécessaires. Une à deux dès cet été vous permettront de commencer en force.
  • Une appropriation personnelle des œuvres en amont, certes, mais surtout un travail régulier, chaque semaine, qui vous sera demandé et permettra de mémoriser durablement : vous devrez tout avoir dans la tête pour l’épreuve de deux heures demandant deux réponses argumentées à des questions de type dissertation sur les œuvres.

Par conséquent, il vous faut :

I. ACHETER le roman de Gide, Les Faux Monnayeurs (1925) mais aussi Le journal des Faux Monnayeurs (éditions libres, mais la dernière édition du Journal coûte 8€. Vous pouvez peut-être le trouver d’occasion puisqu’il était déjà au programme l’an dernier) Vous devrez avoir vos livres à vous : nous allons en prendre possession ensemble en y ajoutant de nombreuses couleurs, marques…

LIRE cet été ce long roman très dense (très nombreux personnages et intrigues). La première lecture, naïve, est la plus difficile : elle ne commence à prendre sens qu’au bout de plusieurs chapitres et ne s’éclairera vraiment que par plusieurs relectures. L’année commencera sans doute par Gide, avec une évaluation de lecture courant septembre, c’est pourquoi il faut l’avoir lu dès cet été.

Astuce, surtout si vous êtes auditif : lisez vous-même l’ensemble de votre roman de Gide à haute voix en vous enregistrant sur le dictaphone de votre portable, par chapitre ou groupes de chapitres, en acceptant de ne pas tout comprendre. Cela prend une dizaine d’heures : à étaler sur plusieurs jours.

Quand vous serez arrivé au bout de cette lecture, vous pourrez vous réécouter avec le texte sous les yeux, ce qui vous laisse le temps de surligner ce qui vous paraît important, remarquable, de faire des pauses pour annoter dans la marge, faire de petits résumés des chapitres, divers repérages, premières impressions (souvent justes et essentielles)… Et, grâce à cet enregistrement préparatoire, dans l’année, vous pourrez relire vos œuvres en les réécoutant (dans les transports, en les annotant…)

Si vous pouvez aussi lire le Journal des Faux Monnayeurs, carnet d’écriture de Gide, c’est bien, c’est un atout que de savoir à quoi ça ressemble ; mais il n’est pas évident, surtout tant que vous ne connaissez pas bien Gide et son roman. Il faudra cependant que vous vous nourrissiez de tout ce qui tourne autour d’André Gide, écrivain parisien de la première moitié du XXème siècle.

II. L’autre œuvre au programme est La Princesse de Montpensier (1662) de Madame de la Fayette, dont il faut connaître a minima La Princesse de Clèves et le contexte historique des guerres de religion (XVI-XVIIe siècles)

Ici, il s’agit d’étudier la courte nouvelle (que vous pouvez ACHETER pour 2€, édition libre) et LIREZ et/ou écouterez en environ une heure (ici par exemple : http://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-romans/madame-de-la-fayette-la-princesse-de-montpensier.html ).

Puis il s’agira de comparer cette œuvre à sa réécriture cinématographique par Tavernier en 2010. Nous regarderons ensemble le film, globalement puis en morceaux pour l’étudier.

Bonnes lectures au soleil !

Mme Bronner (Lycée J Jaurès, Montreuil ; helene-claire.bronner@ac-creteil.fr si vous avez des questions)