Voici quelques propositions de lecture pour les vacances, ainsi que quelques suggestions cinématographiques. 

Vous lirez au moins deux livres au choix, au moins trois pour les élèves de première L, et regarderez au moins un film

Vous n’êtes pas obligés d’acheter ces œuvres ; il est tout à fait possible d'emprunter les livres et les vidéos (dans une médiathèque, par exemple - pensez à la bibliothèque Desnos, à Mairie de Montreuil - ou aux camarades qui passent en Terminale et qui ont peut-être chez eux quelques titres de la liste). Ces lectures feront probablement l’objet d’une évaluation à la rentrée, sous une forme ou une autre selon les professeurs, constitueront aussi de bons points d’appui à votre réflexion (et élargiront votre culture littéraire !) pour le Bac Français l’année prochaine.

Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez demander conseil à vos professeurs, aux documentalistes du CDI ou de la bibliothèque, aux camarades qui auraient déjà lu ces œuvres…De plus, la difficulté relative des lectures est indiquée par des étoiles : une étoile, lecture facile d’accès, trois étoiles, lecture à votre portée, mais plus difficile (par la longueur, l’écriture ou l’histoire, selon les cas...)

Récit / Roman

  • ORGUEIL ET PRÉJUGÉS *** de Jane Austen, roman anglais (1813). Le roman préféré des Anglais ! – bientôt le vôtre aussi ??
  • LE JOUEUR ** de FiodorDostoïevski, roman russe (1865). Un jeune précepteur, Alexeï Ivanovitch, au service d'un général à la retraite et de sa famille, arrive en Allemagne à Roulettenbourg, ville d'eaux et de distractions pour la haute société. Là, il revoit Pauline Alexandrovna, la belle-fille du général, veuve dont il est désespérément amoureux. Elle lui demande de jouer à la roulette pour résorber ses dettes ; mais, très vite, il y prend goût et joue pour lui-même...
  • LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY * d’Oscar Wilde, roman anglais (1890). La jeunesse et la beauté éternelle, qui n’en rêverait pas ? Mais Dorian doit donner quelque chose en échange de cet étrange cadeau...
  • LA MÉTAMORPHOSE ** de Franz Kafka, roman de langue allemande (1915). Se réveiller un jour transformé en un ignoble insecte, quelque chose comme un cafard à mille pattes... Voilà la terrible histoire de Gregor Samsa, le héros de La Métamorphose !
  • SI C'EST UN HOMME * de Primo Levi, récit autobiographique italien (1945-1947). Déporté à Auschwitz en 1944, Primo Levi témoigne de ce qu’il a vu et vécu dans ce camp d’extermination. Son livre est considéré comme un témoignage fondamental sur la barbarie nazie.
  • L'ATTRAPE-COEUR * de J. D. Salinger, roman américain (1951), Poche Pocket. Récit à la première personne de trois jours de la vie d’un adolescent new-yorkais, trois jours où il sort des rails et qui font basculer toute sa vie.
  • UNE JOURNÉE D’IVAN DENISSOVITCH* d’Alexandre Soljenitsyne, roman russe (1962).Ce roman décrit les conditions de vie dans un camp du Goulag au début des années 1950 à travers les yeux du prisonnier Ivan Denissovitch Choukhov, que l'on suit au cours d'une journée.
  • CENT ANS DE SOLITUDE *** de Gabriel García Marquez, Œuvre majeure du grand écrivain colombien mort en 2014. L’entrée en matière du roman compte parmi les plus célèbres : « Bien des années plus tard, face au peloton d'exécution, le colonel Aureliano Buendía devait se rappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l'emmena faire connaissance avec la glace. »
  • LE LIÈVRE DE VATANEN * d’Arto Paasilinna, roman finlandais (1975), Folio. Roman d’humour écologique ! Un journaliste, Vatanen, et un de ses amis rentrent de la campagne en voiture et heurtent un lièvre. Vatanen le recueille, le soigne et, abandonnant délibérément sa vie passée, s’enfonce dans la nature.
  • AMKOULLEL, L’ENFANT PEUL*, d’Amadou Hampâté Bâ, écrivain et ethnologue malien,récit autobiographique (1991). Héritant du génie des griots, dépositaire d’une civilisation orale ébranlée par la colonisation et la mondialisation, Hampâté Bâ raconte dans ce livre de Mémoires son enfance et son adolescence riches d’innombrables expériences, et il s’attache en particulier à rapporter les aventures extraordinaires de sa mère Kadidja. Le livre peut sembler un peu long, mais il emporte ses lecteurs et se lit avec facilité !
  • LES FUGITIVES * d’Alice Munro, nouvelles canadiennes (2008). Carla, Juliet, Lauren... des femmes comme les autres, mais elles fuguent, s’échappent – et parfois on les retrouve d’une histoire à l’autre. L’œuvre d'Alice Munro a été récompensée en 2013 par le prix Nobel de littérature.
  • UN DON *** de Toni Morrison, roman américain (2009), collection 10/18. Ce livre est destiné à ceux d’entre vous qui n’auront pas peur de se perdre et de se sentir perdus, et qui accepteront de continuer la lecture en s’accrochant à tous les indices pour passer progressivement de l’obscurité à la lumière ! Comme Florens, l’héroïne, vous ne saurez qu’à la fin de l’histoire quel est ce don qu’évoque le titre du livre, mais bien sûr, à ce stade, vous aurez déjà compris beaucoup de choses... L’histoire se passe dans l’Amérique du XVIIe siècle, au temps de l’esclavage. C’est Florens, une jeune fille noire, qui parle au 1ier chapitre et dans tous les chapitres impairs, en s’adressant à l’homme qu’elle aime ; dans les chapitres pairs, c’est le narrateur qui reprend la parole ; seul le dernier chapitre sort de ce schéma. Florens vit avec Lina, unique survivante d’une tribu indienne, et Sorrow, jeune fille blanche et simple d’esprit, au service de Jacob et Rebekka, dans une ferme de l’Etat de Virginie. En rêve, elle entend sa mère, a minha mãe, qui lui parle, mais elle ne parvient pas à comprendre ses paroles...
  • LADY B.*, de Maya Angelou, récit autobiographique afro-américain (2014). Dans ce livre, l’auteure, figure emblématique du mouvement américain pour les droits civiques, raconte sa relation avec sa mère, femme d’une énergie et d’une détermination à toute épreuve. Enfant, Maya Angelou passa dix années sans sa mère qui l’avait confiée, ainsi que son frère aîné, à leur grand-mère, et le livre raconte leurs difficiles retrouvailles et la longue histoire d’amour filial qui les a ensuite soudées l’une à l’autre.

Théâtre

 

  • ROMÉO ET JULIETTE ** de William Shakespeare, tragédie anglaise (1597). Vous croyez sans doute déjà connaître l’histoire de ce couple mythique… Mais l’avez-vous déjà lue, et savez-vous pourquoi Juliette dit « Oh Roméo, Roméo. Pourquoi es-tu Roméo ? » ? Voici l’occasion de faire votre propre expérience de lecteur !
  • ONCLE VANIA ** d’Anton Tchekhov, théâtre russe (1897), Acte Sud, collection Babel. Dans une résidence de campagne russe, c'est la fin de l'été et les rancœurs d'une famille en plein déclin se dévoilent peu à peu : amours, tensions, jalousies et désillusions...
  • LA LOCANDIERA * de Carlo Goldoni, théâtre italien (1752), Le Livre de Poche. La « Locandiera », c’est Mirandola, une jeune femme pétillante et irrésistible, qui tient une auberge et dont tous les clients tombent amoureux un à un, du valet au marquis...  Mais Mirandola, équivalent féminin de Dom Juan, parviendra-t-elle à séduire aussi le Chevalier de Ripafratta, parfait misogyne, outrancièrement sexiste ? Quelles seront les conséquences de ce pari périlleux ?
  • FAUT PAS PAYER ! * de Dario Fo, comédie italienne (1973). À Milan, dans les années 70, des ouvrières exaspérées par la hausse du coût des marchandises décident l’auto-réduction des prix et finissent par dévaliser leur supermarché habituel. Leurs maris ne l’entendent pas de cette oreille et encore moins la police.
  • LA VISITE DE LA VIEILLE DAME ** de Friedrich Dürrenmatt, théâtre allemand (1956). Partie sous les insultes, la richissime Clara Zahanassian revient au pays, sept maris plus tard. Les habitants lui réservent un accueil aussi somptueux que le permet leur misère : ils comptent bien lui soutirer quelques millions pour relancer leurs affaires. Elle leur offre cent milliards contre la tête d’Alfred ll, un ancien amant qui l’avait abandonnée.

 

Cinéma

  • LA RÈGLE DU JEU de Jean Renoir (1936). Une partie de chasse dans un château, des chassés-croisés amoureux, des fêtes et des larmes, il y a tout dans cela dans La règle du jeu. A vous de découvrir qui va aimer Christine...
  • INDISCRÉTIONS de George Cukor (1940). Comédie américaine de remariage. Mais qu’est-ce donc qu’une comédie de remariage ? Vous le saurez en assistant aux démêlés drolatiques de Tracy Lord, de son ex-mari C.K. Dexter Haven, de son nouveau fiancé et de toute la petite compagnie qui les entoure. Des scènes d’anthologie avec des acteurs mythiques d’Hollywood !
  • LES ENFANTS DU PARADIS de Marcel Carné et Jacques Prévert pour les dialogues (1945). Les Enfants du Paradis, ça se passe au théâtre. Garance aime Baptiste mais c’est avec Frédérick qu’elle entame une liaison. On rit, on est bouleversé, bref, c’est toute la vie dans ce théâtre-là !
  • VERTIGO (SUEURS FROIDES en français) d’Alfred Hitchcock (1958). Un film policier ? Un film d’amour ? Un film à tiroirs ? Un homme tombe éperdument amoureux d’une femme très mystérieuse et la suit. Mais cette filature vous réserve quelques surprises...
  • MON ONCLE de Jacques Tati (1958).  Comme Chaplin a créé son personnage de Charlot, Tati a créé M. Hulot, doux rêveur enfantin et décalé. Il est ici plongé dans un univers moderne qui donne lieu à des gags irrésistibles.
  • LADY CHATTERLEY de Pascale Ferran (2006). Adapté d’un roman de D. H. Lawrence qui a provoqué un scandale à sa parution. Lady Chatterley s’ennuie mais la rencontre avec un garde-chasse va la transformer...
  • LA NUIT NOUS APPARTIENT de James Gray (2007). Bobby est manager d’une boîte de nuit, mais fils et frère de policiers. La boîte où il travaille est surveillée. Il devra choisir entre sa vie et sa famille.
  • HER de Spike Jones (2013). Los Angeles, 2025. Theodore Twombly, homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur... En lançant le système, il fait la connaissance de Samantha, une intelligence artificielle à la voix féminine, avec laquelle il va vivre une passion amoureuse…